Bannière

Interview de Franck Le Vallois, Responsable Formation & Développement du Groupe BOBST

L'invité

ACTU PME  La formation continue dans une entreprise telle que  le Group Bobst peut-elle être assimilée à un investissement au sens où elle retentit positivement sur vos résultats ?

Franck Le Vallois  La sempiternelle question du rapport entre formation et résultats est à la fois légitime et hasardeuse. Légitime parce que la formation, au sens où on l’entend habituellement, représente un coût et que l’on s’interroge instinctivement sur les bénéfices en retour. Hasardeuse pour deux raisons : d’une part, parce qu’il faudrait s’entendre sur ces concepts de « formation » et de « résultats » ; d’autre part, parce qu’il y a trop de paramètres qui entrent en jeu, dont certains non mesurables. C’est particulièrement le cas des formations académiques ou du domaine des « soft skills ».

Chez nous, la transmission de nos valeurs et de notre savoir-faire, le développement des compétences et l’amélioration permanente, font partie de nos « gènes ». C’est un état d’esprit d’abord, une stratégie à long terme ensuite, aussi impératifs que l’innovation. Pour ne prendre que l’exemple de la formation initiale, les apprenti-e-s représentent près de 15% de nos effectifs, et cela n’a quasiment pas changé depuis 60 ans, indépendamment des conjonctures.

ACTU PME  En  théorie, le suivi d’une formation continue à l’initiative de l’entreprise devrait susciter l’allongement de la relation d’emploi du bénéficiaire. Mais ce n’est pas toujours le cas. Comment le Group Bobst qui investit sur ses collaborateurs peut-il éviter toute séparation à la suite de la formation ?

Franck Le Vallois  Nous n’avons pas le choix : la rapidité des changements est telle désormais que la formation tout au long de la vie est devenue une nécessité, à laquelle nous contribuons. La capacité d’apprendre est une qualité exceptionnelle de l’être humain. Dès sa naissance, il devient lui-même en se formant. C’est un mouvement naturel qui peut ne jamais se terminer, et qu’il s’agit d’accompagner intelligemment. En misant sur la formation continue de nos collaborateurs (Postgrade, HES, apprentissages techniques divers et autres développements organisationnels ou comportementaux), nous cultivons la motivation et le sentiment d’appartenance ; et nous augmentons notre performance pour mieux répondre aux besoins de nos clients

ACTU PME  Du 29 au 31 août, se tiendra à Neuchâtel,  l’Université d’été 2011 de la FRERF. En tant que l’une des entreprises participantes, quels seront les enjeux de cet événement ?

Franck Le Vallois  C’est toujours une opportunité de pouvoir partager nos expériences de formation, la réalité de nos entreprises, nos pratiques, nos besoins et nos questions. Face aux défis auxquels nous devons faire face, nous avons également grand intérêt à inventer des chemins de coopération entre les différents acteurs concernés, et surtout à créer des passerelles entre les institutions de formation et les entreprises. L’innovation naît des échanges et des synergies, tandis que chacun a souvent tendance à se suffire à soi-même, au risque de piétiner ou de manquer de souffle. Le monde de la formation risque de tourner à vide sur lui-même, bien souvent déconnecté de la réalité, et les entreprises, de par leurs enjeux économiques, peuvent manquer de recul pour mieux réfléchir leur stratégie et leur développement. L’association et les allers-retours entre théorie et pratique, réflexion et engagement, permettent d’ouvrir des voies originales et fécondes.

ACTU PME  Malgré l’essor économique et l’évolution vers des emplois à plus forte intensité de compétences, on n’observe pas d’accroissement global de l’offre de formation continue dans les entreprises en Suisse. Quelles en sont les raisons ?

Franck Le Vallois  « l’essence de la formation n’est pas la formation mais ce à quoi elle se destine ». On se trompe trop souvent et on dépense à tort et à travers, pour des parcours de formation qui affichent de belles intentions sur leurs finalités, mais dont les résultats concrets et durables ne sont franchement pas à la hauteur des velléités initiales. Combien de « formations » ne servent à rien, sinon à divertir, à servir de prétexte ou d’alibi, à faire bonne figure, ou encore à répondre simplement à une obligation ? Inversement, ces 10 et 20 dernières années, qu’avons-nous capitalisé comme expérience et comme savoir-faire remarquables, les uns et les autres, en dehors de tout cursus de formation et même inconsciemment ? C’est donc la finalité qu’il faut interroger, et qu’il faut vérifier avec la plus grande honnêteté. Les chefs d’entreprise et leurs directions sont souvent plus clairvoyants qu’on ne l’imagine et ils n’hésiteront pas à investir sur des programmes dont les effets réels et à long terme répondront à leurs besoins.

ACTU PME  Pensez-vous que la mutualisation des expériences durant cet événement suscitera l’intérêt des entreprises à offrir davantage de formation à leurs employés ?

Franck Le Vallois  Ma réponse est contenue dans le paragraphe précédent : si et uniquement si « ce à quoi cette formation se destine » fait sens pour elles et pour leurs collaborateurs. Pourquoi la formation ? Pourquoi tel ou tel développement ? Dans quel but ? Comment ? Avec quel réel impact ? Il y a trop de structures de formation dont on peut interroger la pertinence et trop de marchands d’illusion. Tandis que l’entreprise est naturellement formatrice en elle-même, par les événements inédits et continuels qu’on y traverse et l’expérience qu’on y accumule. La formation, c’est la vie, ses nécessités, ses surprises et ses opportunités, ses provocations et ses risques… Ce sont des hommes et des femmes d’expérience dont nos organisations ont besoin, qui ont risqué leur peau, confronté leurs idées, échoué, qui se sont remis en question et qui se sont relevés plus forts, pour bâtir de nouveaux projets plus solides…

ACTU PME  La formation continue n’aurait-elle pas pour effet pervers de creuser davantage les écarts de ressources initiales en capital humain entre les moins diplômés et les plus diplômés ?

Franck Le Vallois  C’est ce qu’on appelle « l’effet Matthieu », en référence à une interprétation incorrecte de la « parabole des talents », au chapitre 25 de l’évangile de Matthieu : celui qui a beaucoup reçu au départ augment du double son capital, et reçoit encore le talent de celui qui n’en avait reçu qu’un et qui ne l’a pas fait fructifier. « A tout homme qui a, il sera donné, et il aura du surplus. Mais à qui n’a point, même ce qu’il a lui sera repris ».

Le risque que vous signalez existe et on le constate partout. Là encore, c’est une volonté stratégique autant qu’une politique sociale de l’entreprise. Certains dirigeants, chez Bobst, ont commencé par un apprentissage. Puis, ils ont poursuivi leur formation. Chacune et chacun, avec ses possibilités de départ, peut se voir offrir les étapes de développement qui lui correspondent, en fonction aussi de ses motivations. Et il ne faut jamais oublier que, si les hommes font les diplômes, les diplômes ne font pas les hommes.

Au cours de ma carrière, j’ai rencontré tant de diplômés dont l’humanité ne me faisait guère envie et dont la performance laissait à désirer, tandis que d’autres, nettement moins diplômés, engrangeaient les succès, et dynamisaient leur entourage par leur rayonnement communicatif. L’inflation des diplômes et la fascination de certains pour le « tout académique » est une grande erreur, que certains pays commencent à payer très cher. Dans notre entreprise, nos parcours de formation sont soumis à la règle des « trois U » : 1. Est-ce Utile ? 2. Est-ce Utilisable ? 3. Est-ce Utilisé ? Répondre au premier U est toujours facile, mais largement insuffisant.

ACTU PME  En raison de la rapidité des mutations technologiques et démographiques, pensez-vous que les investissements en faveur de la formation continue prendront encore de l’importance à l’avenir ? Si oui, pourquoi ?

Franck Le Vallois  Je vais me répéter ! Il faut lever le nez du guidon de la formation, ne pas prendre le moyen pour la fin, savoir où on veut aller et dans quelles conditions. La formation n’est qu’un des nombreux vecteurs de notre développement, et elle peut encore prendre de multiples formes. Ceci dit, l’adaptation permanente aux mutations de plus en plus rapides ne nous laisse guère le choix d’une transformation continuelle de nos mentalités, de nos comportements, de nos connaissances. Cette course en avant effrénée, avec toutes les conséquences que nous connaissons ou devinons, nous renverra de plus en plus le miroir de nos objectifs et de nos valeurs. C’est le sens de nos engagements qu’il faut interroger. Ce sont les valeurs que nous transmettons, que nous transpirons, dans les faits et non dans les discours, dont nous et nos enfants récolteront les fruits. La formation ne pèsera pas lourd à l’heure des bilans : elle n’aura été qu’un des vecteurs de nos intérêts et de nos ambitions.

 

Interview réalisée par Thierry Dime

Copyright © Actu PME - Tous droits réservés



PARTAGER CET ARTICLE
Google! Live! Twitter! LinkedIn! Facebook!

 

Commentaires 

 
#98 Shawnee 21-06-2015 03:48
Thanks designed for sharing such a good opinion, paragraph is
fastidious, thats why i have read it fully

My page; canadian pharmacies shipping
to usa: canadianpharmaciesshippingtousa365.com/
Citer
 
 
#97 Ian 20-06-2015 21:26
I'd like to find out more? I'd want to find out some additional information.

Also visit my blog post sildenafil: rxmedgenericusa.com/
Citer
 
 
#96 Loreen 19-06-2015 06:22
Keep on writing, great job!

my page canadian pharmacies shipping to usa: www.trekker.cn/.../qzzl5nf
Citer
 
 
#95 Garland 17-06-2015 20:22
Quality content is the main to be a focus for the viewers to pay a quick
visit the web site, that's what this web page is providing.


my weblog - canadian pharmacies shipping to usa: thfox.com/1Snv
Citer
 
 
#94 Trudy 17-06-2015 16:42
When some one searches for his vital thing, thus he/she
needs to be available that in detail, so that
thing is maintained over here.

Look at my homepage: cialis online pharmacy: www.lvshitop.com/.../qzzl5nf
Citer
 
 
#93 Vanessa 17-06-2015 10:19
Hello! I simply would like to give you a huge thumbs up for your great information you've got here on this post.
I'll be coming back to your web site for more soon.

Here is my page; cialis from
usa pharmacy: go.hephy.at/eb1c
Citer
 
 
#92 Jamie 17-06-2015 09:42
Asking questions aree in fact pleasant thing if you are not understanding something fully, but this post provides fastidious understanding yet.



my site :: viagra online
canada pharmacy: drrons.com/.../...
Citer
 
 
#91 Daniella 17-06-2015 00:08
This is a topic that's near to my heart... Best wishes!
Where are your contaxt details though?

Feel free to visit my site: canadianpharmac ymeds.com: tgi.link/88nj
Citer
 
 
#90 Rosita 16-06-2015 21:00
Good day! Do you use Twitter? I'd like to follow you if that
would be ok. I'm definitely enjoying your blog and look forward
to new posts.

Feel free to visit my website - canadian pharmacies shipping to
usa: www.metrx.com.cn/.../
Citer
 
 
#89 Lucia 16-06-2015 09:25
What i don't realize is in fact how you're no longer really much more well-favored than you may be right
now. You're very intelligent. You realize
therefore significantly with regards to this matter,
made me for my part believe it from so many numerous angles.
Its like women and men are not involved except it is something to accomplish with Woman gaga!
Your personal stuffs great. All the time handle it up!

Feel free to visit my web site; prednisone: www.leedol.com/.../msr7yx
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Actu PME ne porte aucune responsabilité concernant le contenu des commentaires et se garde le droit de supprimer les messages.

Code de sécurité
Rafraîchir