Bannière

La chronique

La cigarette : déclin d’un mythe ou dictature d’une époque ?

La chronique

Si nous pensons la société comme un grand corps collectif et si nous prenons en compte l’évolution du phénomène de dépendance, nous pouvons interpréter la soudaine désaffection pour la cigarette comme, notamment, un basculement du corps de la société dans une accoutumance tourmentée et dans une auto- culpabilisation de plus en plus marquée.

La sensation de cette « première bouffée. Longue. Interminable. Jusqu’au fond du ventre. » dont parle Josette Pratte dans « Les Persiennes » fait place à une habitude toxicologique qui ne procure à l’organisme qu’une satisfaction coupable et ne laisse dans la bouche…qu’un goût de cendres.

Lire la suite...

 
Plus d'articles...